24.7 C
Yaoundé
jeudi, 20 juin 2024

Gabon : Les militaires s’opposent à la réélection d’Ali Bongo ONDIMBA.

Quelques minutes seulement après la proclamation des résultats de la présidentielle de Samedi dernier et la victoire annoncée d’Ali Bongo ONDIMBA par la commission électorale (64% des voix), un groupe d’hommes en tenue a pris d’assaut la chaîne publique Gabon pour lire un communiqué annonçant la dissolution des institutions et l’annulation des résultats du scrutin du 26 Août dernier.

La célébration de la victoire annoncée d’Ali Bongo Ondimba à l’élection présidentielle du 26 Août 2023 n’aura été que de très courte durée. 10 minutes à peine après les résultats proclamés à la télévision nationale Gabon Première par la commission électorale nationale qui crédite de 64,24% les suffrages récoltés par le président sortant contre 30% pour le principal opposant Albert Ndo Ossa, puis par la chaîne publique Gabon 24 dont les studios sont situés à l’intérieur du palais présidentiel, un groupe d’officiers est apparut dans cette chaîne de télévision Gabon 24 pour annoncer avoir pris le contrôle du pays, la dissolution des institutions et l’annulation des résultats des scrutins du 25 Août dernier qui selon ce groupe constitué de 12 personnes et réunissant quasiment tous les corps d’armée et de la police accompagné d’un civil, selon eux << Ces scrutins ont été entachés d’irrégularités >>

<< Nous, forces de défense et de sécurité, réunis au sein du comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), au nom du peuple gabonais et garant de la protection des institutions, avons décidé de défendre la paix, en mettant fin au régime en place. À cet effet, les élections générales du 26 Août 2023, ainsi que les résultats tronqués sont annulés, les frontières sont fermées jusqu’à nouvel ordre, toutes les installations de la République sont dissoutes. Nous appelons la population, les communautés des pays frères installés au Gabon ainsi que les gabonais de la diaspora au calme et à la sérénité. Nous réaffirmons notre attachement au respect des engagements du Gabon vis à vis de la communauté nationale et internationale.>>

Au pouvoir depuis 14 ans, Ali Bongo Ondimba était contesté depuis quelques années surtout à cause de son état de santé précaire depuis qu’il a été victime d’un Accident Vasculaire cérébral (AVC). D’un autre côté, une franche de l’opposition et de la population gabonaise l’accusent de mauvaise gouvernance et de sa proximité très avancée avec la France.
Ces événements, une première dans ce pays interviennent un mois après le coup d’État survenu au Niger. La réaction de la Cemac, communauté sous régionale dirigée par le président centrafricain Faustin Archange Touadera reste vivement attendue. Il faut noter que le Gabon est un pays de l’Afrique Centrale avec une population estimée à environ 2,5 millions d’habitants et qui partage ses frontières avec la Guinée Équatoriale et le Cameroun

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes